Gâteau de Savoie

Ce gâteau moelleux s'épanouit dans les cuisines familiales où il est le compagnon des confitures faites maison, des pâtes à tartiner, de la chantilly, de la crème anglaise ou des miels de montagne.

GateausavoievignetteFondant en bouche, léger sans être inconsistant, approuvé par les petits et les gourmands, le gâteau de Savoie demeure sans prétention. Il serait né, pourtant, au creux d'une petite cuillère en argent dans le château du comte de Savoie Amédée VI en 1358. Sa savoureuse texture aurait pacifié les relations entre le comté et Charles IV de Luxembourg, empereur du Saint-Empire. Pouvait-il en effet résister à ce dessert que Marguerite, mère d'Amédée VI voulût léger comme une plume ? Sur ces ordres, Pierre de Yenne soucieux de préserver son job, aurait conçu le premier gâteau moderne de l'histoire. Blancs d'œufs battus en neige et jaunes mélangés à du sucre, un soupçon de farine et une cuisson lente dans un moule en bois. La recette allait ensuite séduire la cour du roi de France : elle fut améliorée par Massaliot, officier de bouche du XVIIe siècle, puis par l'auteur culinaire Manon au XVIIIe siècle dit-on.