Dessert Le Mont-Blanc

France, Italie, Suisse, Europe de l'Est, Chine ou Japon... La petite montagne sucrée aura fait le tour du monde.

gateauMont-blancvignette

Les ingrédients, pour le moins courants, se résument à une meringue, des vermicelles de crème de marrons, de la crème chantilly. La version antillaise, réinterprétation locale à la noix de coco joue les troubles-fêtes, mais grâce à la réputation du prestigieux sommet, le Mont-Blanc aux marrons s'affiche chez les pâtissiers de renom. Le reproche le plus communément exprimé à son encontre est sans doute son « sucré » excessif et parfois sans nuance. Dès lors, les maîtres-pâtissiers s'ingénient à l'atténuer pour mettre en valeur le goût du fruit, le craquant de la meringue et la subtilité d'une chantilly vanillée. Certains audacieux l'assoient sur un socle de pâte sablée légèrement salée, voire une frangipane. L'amande, le cacao, les brisures de marrons glacés, le rhum et l'armagnac font partie des variations pâtissières dans la gamme des torches. Bien souvent présenté en dôme à la mode savoyarde ou en torche à la mode alsacienne, ce gâteau hautement calorique convient bien aux retours frigorifiés des journées de ski.