Tarte aux myrtilles

Incontournable dessert des Alpes, la tarte aux myrtilles se déguste de préférence à l'automne avec des fruits fraîchement cueillis.

tartemyrtillesvignette

Partout dans l'espace Mont-Blanc, ces baies sombres ravissent les papilles par leur côté légèrement astringent. La myrtille comestible côtoie l'airelle bleue, qu'il faut consommer avec modération. La première possède un cœur purpurin quand la seconde montre une chair blanche. Le fruit du myrtillier, un arbrisseau feuillu et rampant, a nourri des générations entières de bambins dévoués à sa récolte éreintante vendue ensuite dans les boulangeries et les pâtisseries. Chaque versant a sa recette, évidemment ! Mais de manière générale, la tarte aux myrtilles constitue un modèle de simplicité : une pâte sablée, des fruits, un peu de sucre. De la crème rarement. La tarte est précuite avant d'être garnie. Les baies sont généreusement déposées sur la tarte avant une deuxième cuisson de 20 minutes. Quand la surface des baies se ride, il est temps de la sortir du four. La saveur des fruits est alors magnifiée par la caramélisation de leurs sucres, sans qu'il soit besoin, bien souvent, d'en rajouter.