La raclette du Valais

Douce, onctueuse, à la pâte moelleuse, des notes fruitées et florales, ce grand classique des fromages suisses, sait contenter les plus fins palais. Très différente des tommes de Savoie par son aspect, sa consistance et sa fraîcheur, elle est produite exclusivement dans la région.

 Tome du Valais-fotolia 43228656Comme nombre de fromages de montagne, son origine remonte à fort longtemps. Autrefois, les villages valaisans étaient organisés en trois espaces distincts, étagés du fond de vallée aux sommets des piémonts : le village, le mayen et les alpages. Les laits d'alpages servaient à la fois au sérac que l'on fabriquait en altitude, à la fabrication de la tomme réalisée au mayen, l'essentiel de la production étant réservé aux fruitières ou à la ferme du village du fond de vallée. La tomme, petit fromage gras à pâte mi-dure, était réservée à la consommation familiale, assurant en hiver une ressource alimentaire de choix. Elle est aujourd'hui le produit phare de toute une région. Elle se déguste à température sur un plateau de fromages ou en accompagnement de la "brisolée" (châtaignes rôties au feu de bois ou à la poêle, assorties de viande séchée, fromage, pain de seigle et fruits des Alpes – pommes ou poires).