La reine des Courges

 Il s’agit ici d’une famille nombreuse : courge, potiron, citrouille, potimaron, pâtisson sont tous apparentés. Comme c’est le cas de nombre de semences, celle des courges a suivi un cheminement complexe. 

potironProbablement d’origine d’Asie méridionale, on la retrouve en Amérique du Sud ou centrale (elle fut à la base des repas pour les Mayas, les Incas et les Aztèques.) ainsi qu’au Mexique où elle est consommée de plusieurs façons : les graines sont utilisées comme encas ou alors pilées pour constituer la base de sauces. Les fleurs sont mangées farcies ou frites. Quand à ses vertus médicinales, elles sont nombreuses : elle soigne les coliques, calme les fièvres, résout les problème urinaires, soulage les brûlures. Mais, la courge et ses diverses espèces, par leur forme phallique, (la courgette par exemple) n’échappent pas aux supposés maléfices qui y sont liés. La sexualité ayant longtemps été associée au péché, le fait de consommer de la courge ouvrait une porte à l’entrée du mal dans le corps humain.