Gare à la Bette

À l’origine, la bette est sauvage. Les Romains la baptisent Beta, tant la forme de sa tige ressemble à cette lettre grecque. 

epinardfraiElle est cousine de la bette-rave mais il existe une différence de taille entre elles. On mange les feuilles des premières alors qu’on mange la racine des secondes. La bette a un beau pédigrée : on la trouvait dans les fameux jardins de Babylone, chez les Egyptiens, les Grecs, les Romains. Mais c’est Charlemagne qui en fut le principal promoteur en France, où elle forma la base de la soupe des classes populaires. La Révolution de 1789 fit la gloire de la betterave. Les transports maritimes sont alors paralysés. Le prix du sucre explose.
Et voilà qu’un chimiste allemand identifie la présence de sucre dans la betterave. Il est vite relayé par un Français qui perfectionne la technique d’extraction. Napoléon en subventionne largement la production, et le tour est joué. Aujourd’hui, 50% du sucre raffiné provient encore de la betterave. Une tradition prétend que manger une betterave en se regardant dans les yeux provoque une irrépressible passion amoureuse.